Marc Vizy(G) Bruno HANSES(C), SANDER Christoph (D)

Les énergies traditionnelles émettent des gaz à effet de serre qui contribuent au changement climatique alors que les énergies renouvelables comme les énergies solaires et éoliennes émettent considérablement moins de gaz à effet de serre. 

C’est dans ce sens que Marc Vizy, ambassadeur de France au Togo, pense que la double adoption de la loi sur la transition énergétique et de la stratégie nationale d’électrification par le Togo est un grand pas vers la lutte contre le changement climatique.

"Quand on étudie la stratégie nationale d’électrification du Togo, on s’aperçoit que cette stratégie est clairement orientée en faveur de la lutte contre le changement climatique à travers ses volets d’énergies renouvelables", explique-t-il à l’occasion du lancement de la semaine européenne de la diplomatie climatique à Lomé.

"J’ai visité quelques écoles, surtout au nord du pays où j’ai vu que des enseignants ont fait planter des arbres aux enfants et leur ont dit de les supporter chaque jour par une petite bouteille d’eau. Si on arrive à multiplier ce genre d’action partout, je pense que c’est déjà un grand pas", renchérit SANDER Christoph, l’ambassadeur d’Allemagne au Togo.

Des défis restent à relever

Il faut préserver les écosystèmes les plus exposés grâce à une gestion durable des zones protégées et des forêts classées afin de favoriser le développement d’exploitation agricole diversifiée et respectueuse des exigences écologiques.

"Pour le moment, nous n’avons pas encore fait suffisamment d’efforts pour limiter la hausse de la température. Il faut faire plus d’efforts partout", martèle Bruno HANSES, Ministre conseiller près de la délégation de l’Union Européenne au Togo.

Lire aussi : L’UE mène une diplomatie climatique active

En prélude au lancement des activités, six contrats de subvention d’une valeur de 3,6 milliards de franc CFA ont été signés entre six Organisations Non Gouvernementales et la délégation de l’Union Européenne en présence du ministre togolais l’environnement et des ressources forestières, André JOHNSON.

"Ces subventions soutiendront les actions de gestion durable des forêts et des terres ainsi que l’efficacité énergétique",  indique Bruno HANSES

Au programme de cette semaine européenne de la diplomatie climatique, plusieurs émissions radios à Lomé et à Kara, des conférences et débats, des projections de films et un Eco Jogging prévu le samedi 29 septembre.

Mots-clés :

Votre avis