Pour un début, 10 IFAD seront créés sur toute l'étendue du territoire togolais d'ici 2023 en fonction des filières et des potentialités des zones d'implantation.

Les IFAD répondent à l'adéquation Emploi-formation

Les IFAD ont été conçus pour recadrer la formation professionnelle dans le secteur agricole au Togo. Face à l'inadéquation entre l'emploi et la formation dont souffre le secteur au pays, le projet dans sa conception a pris en compte les aspirations et attentes des professionnels avec qui les acteurs du projet travaillent d'ailleurs en étroite collaboration.

Léon Kaberuka, conseiller technique au ministère chargé de la formation professionnelle et membre du comité de pilotage précise assure que "les apprenants sortis des IFAD sont des professionnelles complets".

L'expert explique que les centres IFAD disposent de tout ce qu'il faut pour l'apprenant afin de créer sa propre entreprise à la fin de sa formation.

Avec les IFAD, le secteur agricole comptera moins de chômeurs que d'entrepreneurs

"Les apprenants sortis de l'IFAD n'attendront pas un recrutement pour être employé", a précisé le Djossou Sémondji, ministre Conseiller à la présidence et membre du comité de pilotage du projet IFAD.

Selon le ministre, ces derniers seront aptes à créer leurs propres entreprises ou à la rigueur mettre leur compétence au service d'une structure spécialisée de la place.

"Les apprenants en intégrant les IFAD disposent déjà d'un projet professionnel qui fera l'objet d'évaluation comme les autres matières durant leur formation», a ajouté Léon Kaberuka.

Le premier IFAD ouvrira ses portes la rentrée prochaine

Deux IFAD sur les dix prévus sont déjà lancés au Togo. Le premier, celui de Elavagnon dans la région des plateaux, spécialisé dans la formation aquacole et bâti sur une superficie d'environ 50 hectares ouvrira ses portes à la rentrée académique 2018-2019. Près de 120 apprenants y sont attendus.

Le second, celui de Barkoissi, plus au nord à près de 600 km de Lomé dans la préfecture de l'Oti formera en technique d'élevage, un véritable complexe prenant en compte des domaines innovants telles qu'une laiterie et un centre de fabrication de fourrage selon le Dr Bonfoh Bédibètè, Directeur Général de l'Institut Togolais de Recherche Agronomique (ITRA) aussi membre du comité de pilotage du projet IFAD.

Prévu sur un espace de 320 hectares, les travaux de construction du centre ont été lancés en mai 2018 avec des prévisions du début de la formation à la rentrée scolaire 2019.

1 Contribution(s)

  1. Anonymous say:

    initiative innovate, je suis disponible pour la consultation en entrepreneurial.

    14/06/2018 11:54:56

Votre avis